Nouvelles menaces sur la prévention spécialisée

Le gouvernement veut annuler 300 millions d’euros de crédits de l’Etat destinés aux collectivités territoriales pour 2017 et la politique de la ville vient encore de subir une réduction de 11 %. « Aujourd’hui de nombreuses villes sont au bord de l’épuisement », signalent des maires de tous bords dont celui d’ALLONNES (72) qui réclament un « Grenelle de la fraternité » dans les quartiers.

Dans le même temps la fédération CGT Santé action sociale dénonce les graves dangers de la transposition de l’état d’urgence et de son inscription dans le droit commun à travers un communiqué publié ce 11 septembre 2017 : comment éviter notamment que la prévention spécialisée ou les dispositifs de Protection de l’Enfance ne deviennent des soutiens de la sécurité intérieure, dérive actuelle dans le cadre de la lutte contre la radicalisation ?  Citant en exemple les enfants enfermés dans les centres de rétention, les mineurs isolés vivant dans la rue…