Mai 2019 : Inquiétude pour l’UPASE 37 !

Nous avons appris le 24 avril l’irrecevabilité de nos réponses aux deux « lots » sur TOURS Métropole et partageons la vive inquiétude des professionnels.

Notre syndicat dès le début était très circonspect et ne partageait pas l’opinion exagérément optimiste de celles et ceux qui pensaient que nous obtiendrions sans difficulté ces « lots » et que c’était gagné d’avance.

Nous attendions d’avoir connaissance de la lettre du Président du Conseil départemental et de la Préfète face à ce nouveau coup dur pour les salariés de Montjoie alors que d’autres services (SERAFM, CESM, CEF 61,…) vont également mal. Nous avons également demandé à avoir enfin connaissance de la double candidature qui avait été déposée par l’employeur avec l’ADSE dont les IRP sont visiblement mieux informées que nous, car le CE puis le CSE de Montjoie n’en ont jamais eu communication pour avis (alors que c’est la loi), sans attendre le prochain CSE qui est prévu dans plus de 15 jours (le 14 mai), d’autant que les oraux des associations retenues débutent dès lundi (Nous sommes surpris notamment que la structure de « MONNAIE » ait été mentionnée dans la candidature de l’employeur car nous l’avions déjà alerté en Comité d’entreprise sur le manque de transparence concernant ce dispositif et son éloignement peu efficient pour l’accueil de jeunes « complexes » au regard des exigences de socialisation et de soin, et il n’entrait pas dans le périmètre de l’Appel à projets p. 16 du « cahier des charges »).

Le 29 avril, un des deux « lots » a été attribué à la Fondation VERDIER associée à La Croix Rouge. Ne reste que le « lot » 1 à nouveau mis en concurrence ! Le 30 avril nous avons organisé une AG du personnel de l’UPASE 37 qui, après le temps de la sidération, s’inquiète à juste titre. Le 2 mai, sur demande de l’AG, nous avons interpellé l’employeur pour qu’il puisse expliquer rapidement sa « stratégie » qui semble incompréhensible devant les salariés.

L’AG a également validé que nous mettions notre logo pour nous joindre à l’action du 9 mai à 10 h Place Anatole France. A la demande du Président PAUMIER qui souhaitait également rencontrer des élus, Isabelle MARTINEAU, secrétaire du CSE, s’est rendue à une rencontre au Conseil départemental le 3 mai. Nous invitons également à la solidarité avec nos collègues de l’ADSE en grève.

3 mai : au cours de la rencontre avec le Président du Conseil départemental, celui-ci s’est engagé à relancer le plus tôt possible l’Appel à projets pour le « Lot » restant, le 6 ou 7 mai, pour une réponse mi-juillet, pour « rassurer aussi les salariés ». Il demande à Montjoie une collaboration avec la Sauvegarde pour ces 110 places mais la réponse (cette-fois en respectant le cahier des charges) tiendra compte du « mieux disant », de l’existant, de l’histoire, de la compétence.