28 et 29 JUIN 2018 pour la Protection de l’Enfance !

Grève et actions contre les Appels à projets et la mise en concurrence « low cost » de la Protection de l’Enfance en FRANCE. Rassemblement à 12 h Jeudi 28 juin à NANTES devant le Palais des congrès à l’occasion des Assises de la Protection de l’Enfance (voir site de la fédération CGT Santé et action sociale).

Dans l’Ouest, les dégâts des Appels à projets dans le MAINE-ET-LOIRE font tâche d’huile : dans le 44, mais aussi maintenant en INDRE-ET-LOIRE où les associations doivent répondre aux appels d’offre du Conseil départemental avant mi-juillet, tout le dispositif de Protection de l’Enfance étant remis en jeu et les CPOM (pourtant récents) dénoncés !

L’objectif officiel est toujours de mieux répondre aux besoins et de mieux couvrir les territoires… celui officieux est de faire des économies avec prix de journées imposés et budgets contraints, obligeant à ne plus respecter les conventions collectives et accords d’entreprise, à embaucher du personnel sous qualifié, à proposer des dispositifs au rabais, et à étrangler peu à peu le secteur social associatif non lucratif.

Des dispositifs précaires avec des salariés précarisés, pour s’occuper de publics eux-mêmes en précarité et dont la prise en charge nécessite du temps et d’inscrire l’accompagnement dans la durée est déjà en soi inacceptable !… Mais les différences de traitements selon les départements créent une inégalité de services rendus entre les territoires de la République insupportable !